Menu

Test: KVM

7 avril 2009 - Matériels, Périphériques

Partager un écran entre 2 ordinateurs

Toujours dans l’idée d’améliorer l’utilisation de mon 15 pouces, j’avais dans l’idée de pouvoir brancher ponctuellement un écran externe pour plus de confort (lors de la saisie de la compta par exemple). Le souci, c’est que je ne voulais pas dédier un écran à  cette tâche, mais plutôt squatter provisoirement un des 2 écrans du Mac Pro. Pour ceux qui se posent la question de pourquoi je n’utilise pas plutôt le mac pro, c’est simplement parce que ma compta est sur le portable (j’en ai besoin en permanence) et qu’allumer le mac pro (un gros avion, quand même) pour faire de la saisie de chiffres, je trouve ça bête.

Bref, soyons écolo quand même!

Donc me voilà  avec un écran branché au Mac pro que je veux partager . Première solution brancher / débrancher. Rien de marrant, farfouiller le branchement à  l’arrière de l’écran n’est pas une chose facile.
L’autre solution brancher l’écran en DVI d’un côté et VGA de l’autre. Loupé, je n’ai qu’une seule sortie.

La dernière: le KVM.

Ceci se présente sous la forme d’un boitier où l’on va mettre un écran et un clavier+ souris (pas obligatoire pour les 2 derniers) et que l’on raccordera aux 2 ordinateurs. On pourra alors, par le biais d’un bouton de sélection choisir d’affecter l’écran (et clavier souris) à  l’un ou l’autre des 2 ordinateurs.

Je n’avais jamais tenté la chose, et n’ayant pas besoin de switcher le clavier et la souris, j’ignorais si cela allait marcher quand même.

Il y a peu de KVM disponibles et j’en ai trouvé 3: le premier à  la Fnac, avait un port PS2 pour le clavier et la souris, ce qui a réglé rapidement le choix.
Le deuxième, chez Apple, un Belkin qui est un switch pour écran DVI (chouette) mais qui coûte 129 euros (moins chouette dans la mesure où je n’étais pas sûre de l’issue.)
Un troisième, chez Macway qui a la bonne idée de coûter 29 euros (tout de suite, c’est mieux).

Aussitôt dit aussitôt commandé.

Première impression…. c’est moche. Bon, heureusement, ce n’est pas très gros, mais une fois les câbles raccordés, vous obtenez un hérisson aigri et tentaculaire, et encore ! je n’ai pas raccordé le clavier et la souris qui ont la mauvaise idée de sortir sur le devant. Il permet également de brancher une sortie audio (vers des enceintes) et une prise micro, mais le raccordement est bizarrement USB du côté des ordinateurs et jack sur la sortie.

Le boitier est très léger et ne tient pas en place.

KVM

On le voit sur l’image, il y a 2 boutons sur le dessus pour sélectionner l’entrée voulue.

A l’arrière, 2 prises VGA qui se raccordent vers les ordinateurs (les cables sont en fait VGA + USB pour alimenter en même temps le boitier.) Les câbles fournis sont rigides et assez courts.

De plus, impossible de planquer le boitier vu que l’on a besoin des boutons.

Une fois passé le cauchemar des fils, il faut démarrer l’ordinateur A. Comme je n’avais pas branché de clavier ni souris sur le boitier, il me lance l’utilitaire de connexion de clavier. Je le quitte sans plus attendre et l’ordinateur démarre.
Je commute le boitier sur le portable et démarre alors le portable (B).

Même topo, reconnaissance de clavier. A priori, il ne le fera qu’une seule fois.

Dès lors, l’affichage se met en miroir ce qui est très désagréable. Je vais donc régler le tout dans les préférences système > bureau étendu, je change également la résolution.
Dès lors, en appuyant sur le commutateur, l’écran va basculer d’un ordinateur à  l’autre, sans problème.

Il faut juste bien voir que si l’écran est sur A, B affiche toujours fictivement sur 2 écrans. Donc si vous aviez Safari sur l’écran additif, lorsque vous basculez vers le 2e ordinateur, votre safari n’est plus accessible, car la fenêtre est restée fictivement sur l’autre écran.

Il y a toujours la solution d’afficher Spaces qui vous permet de rechercher la fenêtre inaccessible.

Ceci étant, dans la mesure où je n’utilise l’écran avec le portable que lorsque le macpro est éteint, je n’ai pas de souci.

J’ai testé avec une tablette mise sur le port souris, ça marche très bien.

Comme précisé au-dessus, le boitier ne marche que si le VGA et l’USB sont branchés, et cela, même si vous n’utilisez pas la fonction clavier/souris.

Je n’ai pas testé l’audio, mais je suppose que cela ne pose pas de problème.

En conclusion, c’est pratique. Il est dommage de ne pas pouvoir avoir un port USB pour switcher les périphériques aussi comme les scanners et surtout, ce n’est pas du tout esthétique. Il me reste un gros câble noir (j’ai planqué le boitier derrière l’écran comme je n’ai pas besoin du commutateur) avec en plus un adaptateur DVI/VGA blanc au bout.

Maintenant que je sais que ça marche, je vais peut être penser à  trouver plus esthétique et fonctionnel..Mais à  ce prix là , ça dépanne plutôt bien!

Be Sociable, Share!
    Étiquettes :

    2 réflexions sur “ Test: KVM ”

    Barzi

    Les KVM m’ont beaucoup dépanné… et cassé les pieds. Mes KVM switchaient d’un ordinateur à  l’autre à  l’aide d’un raccourci-clavier… que je n’ai jamais réussi à  mémoriser! Par contre, l’avantage est que je pouvais planquer les boîtiers sous la table, n’ayant pas besoin d’y accéder.

    Jen

    Sauf erreur de ma part, les raccourcis claviers ne sont gérés que sur les PC. Et comme j’ai la tête déjà  pleine de raccourcis, je crois que je préfère encore les boutons!

    Les commentaires sont fermés.