Menu

Elements

16 octobre 2010 - iPad, iPhone

Dans ma recherche des éditeurs de texte, je me suis penchée également sur Elements et Plain Text. Éléments est un des plus anciens éditeurs de textes via DropBox sorti sur l’Apple store. Créée par le développeur de Today, Éléments apporte la création et l’édition de fichiers texte directement via DropBox.

Elements sur l’App Store (pour iPad & iPhone – lien sponsorisé) : Appstore : 4,49 €

elements.jpg

Éléments a la bonne idée d’être universelle et donc de marcher indifféremment sur iPad ou iPhone.

elements-ip.jpg

Son interface est assez sobre, voire peut être un peu triste, mais c’est la seule à permettre la personnalisation de la couleur de fond du texte, mais aussi du texte, que ce soit la couleur, la taille, ou la police.

elements_16.png

Je vous épargne le bleu sur fushia, mais vous aurez compris le principe. L’avantage est que le bouton de réglage est disponible en permanence, permettant de changer à la volée.

elements_14.png

Ici, pas de touches supplémentaires de clavier, pas d’option de plein écran. On appréciera par contre le support de TextExpander.

elements_151.png

Si l’interface est en anglais, elle restera très facile à comprendre, se résumant à une poignée de boutons:

elements_19.png

Le bouton i permet d’afficher un compteur assez complet : mots, caractères et lignes.

elements_18.png

Au rayon partage, on dispose du mail avec envoi du texte en pièce jointe.

Une fonction particulière : le scratchpad. En effet, une petite zone de notes est accessible en permanence en haut à droite, permettant de rapidement noter une idée, sans quitter le texte sur lequel on travaille.

elements_11.png

Un regret cependant, il n’y a pas de possibilité de hiérarchiser les notes, ce qui fait que l’on se retrouve simplement avec du texte au kilomètre et seul le copier-coller peut fonctionner.

La bibliothèque dispose de 2 affichages: icônes ou liste et la cartouche de recherche permet de retrouver rapidement des textes, en sachant qu’elle porte également sur le contenu et non juste sur le nom. On dispose de 2 modes de filtrage : par nom pour par date de modification.

elements_211.png

La synchronisation avec DropBox se fait via un dossier situé a la racine de la DropBox. Pas de possibilité de personnalisation, pas de support de dossiers. Par contre, ici, la synchronisation est strictement automatique, et se fait toutes les 6 secondes, même si le texte est ouvert, ce qui est un bon point. Aucun problème pour faire reconnaitre les éditions faites directement sur la Dropbox, le fonctionnement est parfaitement transparent et je n’ai pas rencontré de difficultés (même lors de la création de nouveaux documents via le Dropbox), du moment que l’on sauvegarde bien en fichier texte.

elements_22.png

Conclusion :

Éléments est un éditeur simple, à l’interface un peu rustique, qui manque d’atouts pour se démarquer. Ainsi le scratchpad est un peu trop sommaire, et si l’on apprécie la synchronisation vraiment automatique, le compte de mot et le support de TextExpander, on regrettera l’absence de support des dossiers, et, comme pour iA Writer, l’impossibilité de bloquer l’application par un mot de passe.

Be Sociable, Share!
    Étiquettes : , ,

    Une réflexion sur “ Elements ”

    urbanbike

    WriteRoom le permet aussi (changement de fond, de typo et de taille)… Jesse Grosjean devrait nous sortir une version plus solide à terme car (votre second papier que je n’ai pas encore lu) PlainText est la version gratuite (avec pub) mais sans toutes les fonctionnalités à venir de la v.3 de WriteRoom…
    Merci pour ce billet sur Elements. Bon je préfère pour l’heure PlainText (et sa connexion via DropBox) en attendant WR3…
    Bonne journée

    Les commentaires sont fermés.